07 juin 2006

Like it or leave it?

Il y a une cinquantaine d'années les arrières grand parents d'Evret sont venu en France pour fuir la pauvreté et l'armée. Ma grand mère est allé a l'école, elle a apprit le français. Quelques années plus tard elle a acquit la nationalité française et a fondé sa famille.
Ma famille a eu cette chance comme beaucoup d’autres. Ce que les Miglirina ont pu faire a permit ma naissance dans un pays que j’apprécie, comment pourrais-je le refuser aujourd’hui à d’autres ?

3 commentaires:

Mr Mille Pattes a dit…

Merci pour ce message plein de bon sens. Les choses deviennent moins théoriques et plus humaines à l'aune d'exemples concrets comme le tiens et comme bien d'autres d'ailleurs.

Tizel a dit…

Tu sais Evret, en cherchant bien, tout français a des origines étrangéres.

On ne peut reprocher à un étranger de vouloir venir dans notre beau pays. Malheureusement, on ne peut pas accueillir tout le monde non plus. Accueillir des étrangers en masse, sans les intégrer, reviens à mal les recevoir. Bien intégrer un étranger demande des efforts, à la fois de la part des français et de l'étranger. Apprendre la langue française et accepter les grandes lignes de la culture française. Tu le dis toi même : ta grand mére a appris le français. Je connais des personnes qui, malgré le fait qu'il vivent en france depuis plus de 20 ans, sont incapables de faire leur courses seules car elles ne parlent pas un mot de français.

Tizel

Evret a dit…

Le problème de l'immigration est inextricable, mais je trouve que d'un point de vu humain on ne peu pas reconduire ces enfants dans leurs pays alors qu'en les acceptants dans nos écoles ont a pu leurs donner l'espoir d'une vie meilleur.