29 juillet 2006

Nos sonneries

Depuis la fin des années 90 les sonneries de nos téléphones ont bien évolué.

Je me souviens la fascination que j'avais quand mon père avait acheté son premier téléphone. Il permettait uniquement de téléphoner, était lourd et son autonomie était très faible. Mais les sonneries: très désagréable une succession de bit sur un air plus ou moins reconnaissable, m'amusait beaucoup.

Puis est venu l'air du polyphonique cette technologie est toujours très répandu dans nos téléphones. Ces sonneries étant en MIDI un fichier que l'on pourrai comparer à une partition: plus notre téléphone est mélo-man plus le son est bon. Exemple de MIDI.

Aujourd'hui les téléphones lisent les MP3, les WMA et même les AAC et se transforme en lecteur multimédia. Avec ces téléphones nouvelles générations on peu avoir des sonneries comme celle si ou bien comme cette fameuse sonnerie pour les ados que Christelle évoque dans un commentaire ICI. Cette sonnerie est un échec sur mes parents (qui ont passé la trentaine depuis...) l'ont parfaitement entendu!

La sonnerie est un marché très lucratif mais mourant beaucoup de téléphones sont maintenant vendu avec des kits USB ou sont bluetooth ce qui permet de transférer directement ces chansons sur son mobile.

Alors quels sont les sonneries que j'ai choisi? Ce n'est pas très difficile. ^^

2 commentaires:

Christelle a dit…

Evret, j'espère bien que tu n'as pas choisi l'Internationale comme sonnerie : tu risques des problèmes avec la SACEM ou assimilés, car cette oeuvre n'est pas encore tombée dans le domaine public ... à lire : le billet de Maître Eolas Adieu monsieur le professeur et en particulier les commentaires (N°10 & 12 ), ainsi que cet article... Alors, choisis plutôt de la musique classique !

Evret a dit…

Merci pour ton avertissement mais je prend le risque quand même. La CGT devrait des millions si à chaque manif elle payait les droits ^^