20 avril 2007

Communiste mais dégueulasse

Il y a quelques jours Ségoléne Royal est allé dans un supermarché pour parler avec des caissières en voix de disparition remplacé par des machines.
J'ai été très enthousiasmé non pas par Ségoléne même si elle a été radieuse, mais pas les caisses. Je rêvais à des caisses où le client pourrai passer sans avoir a faire la queue pendant de longues minutes, sans avoir à sortir les produits du caddie. Mais non ces caisses sont scandaleuses! Il n'y a pas de caissière mais il faut passer soit même les produits devant le scanner qui fait "bip". C'est donc de la grosse arnaque!
J'attends avec impatience le jour où grâce aux puces RFID nous passerons notre chariot dans un portique et hop notre papier sera débité directement sur notre compte bancaire.

2 commentaires:

Tizel a dit…

C'est pas très communiste ça comme comportement...

Moi, je refuse d'utiliser des caisses automatiques. Je souhaite conserver ma caissière (hotesse de caisse) pour donner du boulot aux personnes peu qualifiées.

Tizel

Olivier SC a dit…

Tizel a raison, même si les actionnaires des grandes aux petites surfaces (je ne parle pas des gérants qui partagent le lot des employé-e-s) sont exploité(e)s : pas de minute pipi, multi-taches et fonctions ; je tiens à ce que l'emploie soit conserver ; d'une part et, d'autre part, dans le cas présent, au relationnel même s'il n'est pas toujours évident.